Monday, December 04, 2006

La Censure ne sert à rien.


Ces dernières semaines, le problème de la censure en Tunisie était un sujet largement discuté sur les sites et les blogs tunisiens. J’ai donc décidé d’y contribuer par cette note.

Je commence par la censure de l’internet qui est officiellement légalisé par nos lois qui interdisent la circulation de contenu pornographique, considérée comme atteinte aux bonne mœurs et a la moral publique, ou le contenu qui porte atteinte à la sécurité et l’ordre publique. Jusque la, c’est tout à fait légal, car théoriquement notre législateur est élu par le peuple et ces lois reflètent le désir de celui-ci. Donc pour appliquer ces lois l’ATI qui est l’organisme propriétaire des routeurs par qui transite toute l’information digitale, a le droit d’appliquer les lois en cours en bloquant les sites pornographiques ou les sites jugés dangereux pour notre sécurité nationale.

Je comprends pour le porno, mais comment et qui juge le contenu pour le libeller dangereux pour la sécurité nationale ? Est-ce qu’il y a des agents du ministère de l’intérieur qui ont ce droit de laisser passer ce site et non l’autre ? Et sur quels critères se basent-ils. La constatation générale est que tout cite qui représente un courant politique non reconnu ( n’ayant pas reçu le visa de parti officiel) est automatiquement censuré, tout site de news qui reprend des articles d’opposants tunisiens ou articles de presse critiquant le pouvoir est censuré et que tout site qui expose ces pratiques de censures tels que reporter sans frontières ou Human right watch est censuré.

Je suis désolé mais je ne vois pas en quoi Tunisnews.net ou rsf.org sont dangereux pour notre sécurité nationale et puis les censurer ne veut pas dire qu’ils n’existent pas, au contraire, cela leur donne plus de notoriété et donne beaucoup de crédibilité a leur contenu. Pourquoi avoir peur qu’un Tunisien lise ce que dit Amr ou Zaid qui s’oppose a la politique du pouvoir, et de toute façon avec le téléphone arabe tunisien, tout finit par parvenir a ce tunisien, mais parfois c’est tellement déformé et exagéré que c’est mieux de donner l’accès a la source.

Je conseille vraiment aux autorités à reconsidérer cette décision, et de commencer par donner accès à quelques sites d’oppositions et d’y participer eux même pour répondre et donner leur point de vue. Il faut qu’on apprenne à accepter la critique. J’aime bien les ouvertures qui se font au niveau sportif et culturel, alors pourquoi avoir peur ?

Le deuxième sujet c’est la censure de la pièce de Fadhel Jaibi qui d’après ce que j’ai lu sur les sites censurés en Tunisie n’est pas du tout nuisible a la sécurité. Une pièce de théâtre ne créera pas une révolution. Regardez les pièces de Adel Imam en Egypte, depuis plus de 25 ans elles critiquent ouvertement le pouvoir en place. Cela n’a jamais fait que créer des fous rires, ca n’a jamais été dangereux pour qui que ce soit, le pouvoir est toujours la et le président est toujours le même.

Cette censure n’a aucune raison d’être et elle nuit à l’image de notre pays et au gouvernement plus qu’autre chose. En plus elle est inefficace car elle produit l’effet contraire a celui recherché, qui est qu’on en parle pas !! Je conseille a nos responsables d’essayer de faire des petites ouvertures ici et la et qu’on s’habitue tous petit a petit à discuter nos différences et éviter ces mesures d’une époque révolue et en plus il y a et il y aura toujours des moyens pour contourner la censure.


12 comments:

Mouwaten Tounsi said...

Allah allah 3lik ya wled...
Je suis parfaitement d'accord. Il faut laisser les gens s'exprimer et le pouvoir a le droit de réponse pour répondre. Mais le problème c'est que parfois on ecrit des choses "très" vraies auxquelles le pouvoir ne peut avoir qu'un réponse : avouer. Et s'il le fait ça serait très mauvais pour lui. Comme l'exemple du yacht volé en corse et retrouvé à Sidi Bou Said, que veux tu qu'on réponde? Au manque de liberté de presse, ils ont déjà répondu : ce n'est pas vrai et ils encouragent la presse à être libre. Have a look : http://mouwatentounsi.blogspot.com/2006/11/message-du-prsident-la-presse-dans-son.html

mouwaten tounsie moi aussi said...

bravo, tu a bien cerné le probléme, je suis d'accord avec toi à 100% , sauf quand tu dis "je conseille a nos responsables d’essayer de faire des petites ouvertures ici et la.." on en a assez des petites ouvertures , nous sommes majeurs, cultivés et responsables, on en veut plus de la démocratie et de la liberté à gouttes à gouttes , nos droits nous devons les arracher, et ne pas attendre qu'un tartanpion , ou un scribouillard derière un bureau et selon son humeur du jour , décide qu'est ce qui est bon ou n'est pas bon pour nous .

samsoum said...

@deuxieme mouwaten: Tout le monde souhaite avoir ce que tu decris.

Dans les négociations on donne un peu pour recevoir un peu, et plus on avance, plus on a confiance et on donne plus pour qu'on reçoit plus.

Le tout ou rien n'est pas une technique de négociation, c'est une déclaration de guerre et je suis pacifiste
:-))

mouwaten tounsi moi aussi said...

@samsoum : je suis moi même pacifiste, et le fait de réclamer mes droits, ne doit pas faire de moi un terroriste , depuis 50 ans qu'on réclame pacifiquement nos droits les plus élementaires, et nous n'avons pour reponse que des promesses , et de la répression pour les plus exigeants, jusqu'a quand ca va durer ??? mon grand pére a vécu sans droits pendant le colonianisme, mon pére a vécu sans droits pendant l'ére de bourguiba, et moi je vis sans droit pendant l'ére du " changement " , je ne veux pas que mes enfants et mes petits enfants continuent à vivre sans droits ...
et quant à , ta théorie de négociation, moi je vois les choses autrement , je dois réclamer beaucoup pour obtenir peu.

ckchouk said...
This comment has been removed by the author.
ckchouk said...

Le gouvernement n'est qu'une reflection du peuple. Pour le moment le Tunisien lui meme n'accepte pas le dialogue ouvert et le criticisme. Je crois que la meilleure approche pour changer le gouvernement de demain est de penser a bien eduquer la jeune generation d'aujourd'hui en leur donnant des bases plus solides pour ameliorer la civilisation Tunisienne et la preparer a la democratie. Samsoum, je crois que tu es bien sur le bon chemain...

samsoum said...

@deuxieme mouwaten: Apparement ni ta methode, ni la mienne ne semble marcher car aujourd'hui le 2eme site de Mouwaten Tounsi, auteur du 1er commentaire vient d'etre censure :-(((

mouwaten tounsi moi aussi said...

@samsoum : oui , malheureusement ,2 blogs censurés en l'espace d'un mois
cela frise la schizophrénie , on a dépassé la connerie , mon seul conseil à mouwaten tounsi, c'est de préserver , c'est fatiguant je sais, mais il défend une cause noble , et rien ne doit l'arrêter , de tout temps ca été leur politique de s'attaquer aux individualités , il faut en parler dans tous les blogs et forums tunisiens , et publier chez eux ce qui a été censuré, ils ne vont pas fermer tous les blogs tunisiens , tout de même ...

khanouff said...

si je fait le compte ce sont en tout et pour tout le proprio plus 2 invités, ce n'est pas avec ce nombre qu'on changera quoi que ce soit, enfin...Cet été on ira pecher ensemble bien que je n'aime pas ca mais juste pour te tenir compagni...:)

mouwaten tounsi moi aussi said...

@khannouf : no comment, si ce n'est que t'a raison, avec des gens comme toi , on ne changera certainement pas grand chose

Mouwaten Tounsi said...

Les coups de ciseau sont de plus en plus rapide. mouwatentounsiii.blogspot.com n'est plus accessible. The show must go on.

Maher said...

Hadhak Hal libled ya chabab!

La derniere nouvelle que j'ai eu par rapport à la nouvelle formule de la mafia locale est la suivante : on nomme quelqu'un à la tête d'une compagnie nationale profitable avec pour objectif de transformer le benefice en deficit, puis le sauveur arrive direcetemnt connecté à la famille des tripolitains ou des fils d'Ali.Il achète cette compagnie au dinar symbolique et les créanciers lui disent 'essemah fil kadim'.
Entre temps les membres de la famille tripolitaine ou des fils d'Ali encaissent.
Comme l'appétit vient en mangeant, je ne pense pas que ces gens vont se rassasier de sitot.
Cette compagnie pour ne pas la nommer c'est STIP (Société Tunisienne d'industrie pneumatique) fabricant les pneux AMINE.

Innistou